Des mots si terribles de sens et d’histoire, et pourtant !

Apartheid, Nazi, Ghetto, Génocide

Quatre mots si terribles de sens et d’histoire, et pourtant ! Voilà des termes que j’entends et/ou que je lis à longueur de journée.

Je me demande si ceux qui les utilisent connaissent précisément les véritables drames qui se sont déroulés dans le passé et qui se cachent derrière ces quatre épouvantables mots ?

 Je ‘‘google’’ sur le net et je me rassure un tout petit peu. Il existe encore des traces sur ce qu’il en était réellement.Toutefois, je ne peux m’empêcher de m’interroger quand je vois la multiplication de désinformations apparaître en masse sur la toile.Que va-t-il se passer quand les sources d’informations mensongères qui pullulant sur le web auront dépassé quantitativement les documents d’archives et les témoignages directs ?

Nous sommes le jeudi 29 mai 2014. Il est midi.

Cela fait cinq jours qu’un terroriste est entré dans le musée juif de Belgique à Bruxelles pour y ouvrir le feu et faire quatre victimes. La peur hante encore fortement les esprits de beaucoup de juifs. Je vois passer toutes sortes de commentaires en ligne. Certains sont hallucinants. Je me demande parfois si certains d’entre nous perdent leur bon sens.

 Aujourd’hui, c’est férié. Nous sommes le jour de l’Ascension.

 J’en profite pour prendre ma tablette et marcher un peu dans les rues. Je veux me rendre compte sur le terrain de la température des esprits.

 Cinq jeunes sont attroupés sur un banc. Ils rigolent entre eux.

Je m’approche et me présente comme un enseignant universitaire travaillant sur une étude comportementale.Je pose quelques questions anodines pour faire mieux connaissance et plaisante un peu pour détendre l’atmosphère. J’arrive petit à petit au vif du sujet et pose la question de la signification du mot APARTHEID. D’emblée, on me parle du conflit israélo-palestinien !

Étrangement, les visages changent et dans les yeux de mes interlocuteurs je vois une forme de dégoût envers l’État juif. Les termes deviennent plus crus. Ils parlent de cet État où règne l’injustice; où les sionistes, les juifs reproduisent à l’encontre des palestiniens ce qu’ils ont subi eux-mêmes durant la seconde guerre mondiale, voire pire !

 Je leur demande alors comment ils sont au courant de ce qu’il se passe là-bas ? « Par Internet » me répond l’un d’entre eux. « Il y a plein de photos et de vidéos qui montrent les  crimes des sionistes envers nos frères ! Ils sont pires que les nazis ! » Ce jeune homme d’à peine 17 ans sait-il vraiment ce qu’était le nazisme ? A-t-il été en Israël pour se confronter à la réalité du terrain ? Si je lui montre à lui et à ses amis des preuves qu’il s’agit de manipulations, seront-il prêt à m’écouter ?

 Je tente ma chance et me décide ! Je leur montre cette première photo et leur demande leur avis :

eric1

Les regards sont tous dédaigneux, détachés, peut-être mal-à-l’aise. « Ouais, bon et alors ? Les Palestiniens vivent dans des ghettos ! C’est pour montrer l’apartheid là-bas ! » me répond-on.

Je change de photo et montre celle-ci en expliquant qu’elle a été prise à l’origine sur le terrain du conflit syrien alors que la photo se trouve aujourd’hui sur des milliers de sites pro palestiniens accusant l’armée israélienne de crime contre les Palestiniens :

www.facebook.com/ToBeOrNotToBeStupid/photos/a.381545651992066.1073741825.148112308668736/384425331704098/?type=1

« ça arrive de faire des erreurs ! » avance l’un d’entre eux. Sur quoi j’enchéris en montrant cette image :

www.facebook.com/ToBeOrNotToBeStupid/photos/a.381545651992066.1073741825.148112308668736/381553268657971/?type=1&relevant_count=1

« C’est ça ! Vous voulez dire quoi par là ? Que tout est truqué ?  Qu’il n’y a rien de vrai ? Que les palestiniens vivent super bien ? Vous êtes Juif ou quoi ? »

 Je fais comme si je n’avais rien entendu, tousse un peu et ne réponds pas.

À la place, je présente juste cette photo et les regarde attentivement :

eric4

« Tous vos trucs là sont traficotés ! Sur Internet y a des milliers de photos et de vidéos qui montrent ce qui se passe là bas ! Les Palestiniens sont victimes de tortures et de génocide et vous, vous défendez les sionistes ! »

Les relations se tendent dans le groupe ; Deux d’entre eux partent très énervés ! Les trois autres restent, mais je les sens fort chauds. Quant à moi, je suis et reste toujours totalement calme ; je les écoute argumenter et j’observe leurs réactions.

 « Voici une vidéo dont les événements ont fait beaucoup de bruit cette semaine sur le net, regardez : »

Je montre la vidéo sur mon iPad :

Je leur pose alors la question suivante :

« Il y a plus de 160.000 morts en Syrie en 3 ans. Le net est truffé de photos, de vidéos, pour parler du conflit syrien. Comment se fait-il qu’il faille falsifier des preuves et récupérer de la matière dans ces conflits qui ne concernent en rien l’État juif, pour parler du conflit israélo-palestinien ? Comment est-il possible que les photos  les plus diffusées viennent d’autres conflits alors qu’il suffit d’appuyer sur le bouton de son Smartphone pour envoyer les vraies images sur les réseaux sociaux ? Serait-il possible qu’il y ait manipulation de l’information ? N’essaye-t-on pas de faire croire certaines choses qui ne correspondent pas à la réalité pour justement augmenter la haine envers Israël et plus particulièrement envers les juifs ? »

 Leur regard n’a pas foncièrement évolué. Mes interlocuteurs restent inévitablement sur la défensive ressassant les arguments trop souvent entendus :

« Ce sont les juifs qui sont au pouvoir ; Ce sont les juifs qui manipulent les médias ; … »,

mais je constate malgré tout qu’ils sont moins virulents et plus enclin à l’écoute.

 Winston Churchill disait : « Un mensonge peut traverser la moitié du monde avant que la vérité ne puisse sortir ! » Et il ne connaissait pas encore Internet et encore moins les réseaux sociaux! Quant à Joseph Goebbels, ministre de la propagande nazie, il disait : « Répétez un mensonge une centaine de fois et il devient la vérité ! » ou encore « Répétez un mensonge assez fort et assez longtemps et les gens le croiront ! ».

Apartheid, Nazi, Ghettos, Génocide

Quatre mots si terribles de sens et d’histoire et qui pourtant sont sortis de la bouche de ces jeunes avec un sens complètement détournés par la propagande pro palestinienne au détriment des véritables victimes de ces horreurs. Quatre mots qui perdent tout leur sens originel dans ce matraquage et cette intoxication des esprits afin d’alimenter la haine du Juif, comme par le passé à l’époque de la propagande d’avant guerre. Par définition, la propagande n’est autre qu’un ensemble d’actions psychologiques pour influencer les pensées et les actes d’une population, afin de la fanatiser, de l’endoctriner et de l’embrigader. La propagande nazie a été une machine redoutable. Elle commença dans les années 1920. Elle s’est intensifiée au fur et à mesure et nous savons à quoi tout cela a mené ! Aujourd’hui c’est la propagande pro palestinienne qui s’impose ! C’est celle de BDS et de ces autres associations pseudo humanitaires.

Il est impératif et même urgent de stopper cette gangrène qui ronge à petit feu l’humanité entière car si nous ne le faisons pas rapidement, une autre réalité bien plus effrayante s’imposera à nous.

 E.S.


10 réflexions au sujet de « Des mots si terribles de sens et d’histoire, et pourtant ! »

    fragman a dit:
    1 juin 2014 à 7 h 08 min

    Le dogme de l’ intox, voilà qu’ils manipulent les images et truc les articles, jamais ils se rendent à gaza pour voir comment vive les Gazaouites , un jou les juifs vont être dégoûtés des fausses informations que véhiculent des media pourris, ils vont partir faire leur alya et la France va se retrouver sans chemises, ils est tant que vous média changiez votre fusil d’épaule…

      hayat a dit:
      1 juin 2014 à 17 h 06 min

      Je salue votre courage et votre ténacité. Les larmes ont coulé le long de mes joues lorsque je vous ai lu.Cette goutte d’eau de clairvoyance dans cet océan de désinformation m’a tout de même réchauffé le coeur . Aujourd’hui je pense très sincèrement que notre plus solide associé et défenseur sera le Tres Haut car il est Tout Puissant et n’attend qu’une chose:que nous nous tournions vers Lui. Car Lui seul peut nous sauver.A part quelques âmes nobles comme la votre l’homme est lâche ,couard et comme l’a si justement dit Pascal: »faute de pouvoir faire que ce qui est juste soit fort on a fait que ce qui est fort soit juste.Les médias me dégoûtent et sont pour beaucoup responsables de cet état de chose.Prions Le !

    michael a dit:
    1 juin 2014 à 11 h 10 min

    pshhh quelle article !!

    Zajdman a dit:
    1 juin 2014 à 21 h 00 min

    Rien à ajouter, Bravo!

      BENDAVID a dit:
      2 juin 2014 à 12 h 36 min

      C’est triste et rassurant à la fois, des jeunes qui consentent à écouter la vérité. Ça serait génial d’en faire un débat télévisé avec des preuves à l’appui comme votre article, bravo pour la démonstration.

    Ibticem a dit:
    2 juin 2014 à 1 h 16 min

    Parfaitement d’accord avec vous.

    Dina.H a dit:
    2 juin 2014 à 17 h 44 min

    Article bien construit… Qui en est l’auteur?

    Lelouch a dit:
    13 juin 2014 à 2 h 46 min

    Qui bloque ces informations et pourquoi?

    Sylvia Josiane a dit:
    22 août 2014 à 10 h 18 min

    Poursuivre cette initiative
    La rentrée des classes approche. Dans les cours d’écoles, de collèges, de lycées, (et de facs dans quelques mois), les langues vont aller bon train entre les pro et les anti pour l’un ou l’autre camp (démocrates ou islamistes purs et durs). Le gouvernement a-t-il prévu un amortisseur pédagogique pour réconcilier les esprits qui ne vont pas manquer de s’échauffer, voire pire…
    Comment les profs ont-ils été préparé à subir ce choc culturel arrivé à son apogée après les manifs estivales pro Gaza et la poursuite du conflit en cette rentrée ?

    Je me demande si ce n’est pas aux communautés de chaque « camp » elles-mêmes de s’allier pour construire un amortisseur à la violence qui ne va pas manquer de s’exprimer. Et ce, à partir de la presse douteuse et nauséabonde elle-même qui circule sur Internet, idée particulièrement bien illustrée par le témoignage d’E.S., en permettant parfois aux internautes de pouvoir vérifier eux-mêmes, avec un journaliste par exemple, l’origine des images dont on leur bourre le crâne à longueur de journée et qui défilent en boucle sur la Toile.
    Leur montrer aussi comment nos medias eux-mêmes, donc des adultes, peuvent aussi se laisser berner en ler présentant des articles pro islamistes détournés sans le savoir (l’Humanité, Rue89, Mediapart, etc).
    Et glisser sur la montée du nazisme et sur la création de la propagande anti-sémite avec l’histoire du « Protocole de Sion », au sujet duquel il existe aujourd’hui une littérature abondante, pour conclure.
    Je crois que ce ne serait pas un luxe que l’école se mobilise, 70 « après », pour remonter à l’envers le fil d’un des plus grand mythe de l’Histoire: l’antisémitisme et sa longue traîne de barbaries avec en apothéose et ultime coup, la shoah. Ainsi, la boucle serait-elle bouclée.
    A cette action pédagogique de grande ampleur pourrait se joindre la Memorial et le Musée d’art juif, en organisant des expositions et des ateliers.
    Les medias pourraient se lancer dans la production de grands reportages et documentaires sur ce thème, d’autant que les sources de documents ne manquent pas sur ce sujet et a été soigneusement conservée, Des universités pourraient aussi lancer des doctorats sur ce thème…
    Enfin, pour parfaire mon grand projet humaniste, on pourrait étendre ce travail à toutes les religions, en présenter leurs extrêmes au fil de l’Histoire, prévoir aussi en géographie des cartes sur les religions avec tout le matériel pédagogique nécessaire.
    Enfin, montrer la puissance des religions face à la faiblesse de la laïcité pour ouvrir enfin sur la laïcité et ses bienfaits pour l’humanité. Afin de répandre sa bonté, sa générosité et sa tolérance au plus grand nombre possible et la faire rayonner. Et redonner à Marianne son vrai visage, effacer celui de « p… » aux seins nus, ce qui a une toute autre signification que sexuelle dans ce contexte, déminer la « sainte et immaculée musulmane voilée » dont certains espèrent, en vain cela va sans dire, la recouvrir un jour…
    Ce post est l’occasion de présenter ici mon synopsis pour ce grand chantier de désislamisation universel auquel tous les hommes de bonne volonté doivent s’atteler en Occident, pour la sécurité des générations juives, chrétiennes mais aussi pour la sécurité des musulmans laïques et de tous les « infidèles » et « mécréants » à nouveau menacés aujourd’hui par « la bête immonde » sortie d’un « ventre fécond », selon l’allégorie utilisée par Bertolt Brecht pour désigner le nazisme.
    Un point commun à ces deux idéologies : inverser le bien et le mal : elles incarnent le bien, leurs opposants et résistants incarnent le mal. Déminer la force de la haine comme bien et redonner à la paix et à la modération toute sa force est également un autre outil de ce projet. Autrement dit, lorsque le monde marche sur la tête, que ses valeurs bien et mal s’inversent, on peut dire qu’on pense mal et redresser la barre pour remettre tout le monde les pieds sur terre…
    Des avis sur ce projet sont bienvenus, pour aider à la réaliser, pour y participer, pour prendre contact, se réunir pour en parler… Toute bonne volonté est bienvenue et on ne sera jamais de trop pour mener le projet à terme, tant la tâche est lourde, non seulement à mettre en oeuvre mais ensuite à mettre en pratique… Au plaisir de vous lire.
    Shabbat Shalom
    Sylvia Josiane (pseudo)
    Paris

    […] Le  post suivant pourrait par ailleurs en inspirer plus d’un à se lancer dans les entrailles…, qui met à nouveau le monde à feu et à sang, toujours plus cruelle, toujours plus sanguinaire. Créateurs et intellectuels pourraient développer, à partir de cette initiative courageuse et convaincante, des outils pédagogiques qui font cruellement défaut. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s