Au revoir Madame Veil….

Publié le Mis à jour le

simone-weil-722044

Lettre du Collectif Haverim à Simone Veil,

Vous portiez le matricule 78651.
Vous êtes un miracle, revenue de Drancy, Auschwitz-Birkenau, Bobrek et Bergen-Belsen.
Et si vous avez survécu vos sœurs Madeleine, Denise et vous, vos parents et votre frère, eux, seront pour toujours des absents volés par l’abomination.

Mais votre vie, vous l’avez vécue pour tous, riche de sens, de persévérance et de combats dans le sens de la Vie et du Bien, comme le disent nos prières.

« Ils » n’ont pas détruit votre force et votre intelligence héritée de votre père architecte et de votre mère qui avait suivi des études de Chimie, puisque aussitôt de retour en 1945, vous avez suivi des études brillantes à la faculté de droit, puis à l’institut d’études politiques de Paris où vous avez rencontré Antoine votre cher époux et enfin passé votre concours de la magistrature.
Votre passé a nourri votre soif de justice, et, bardée de diplômes, vous n’avez cessé de vous battre pour elle votre vie durant, dans le monde et dans votre pays, la France.

Ministre de la Santé, vous ne cédez ni à la pression, ni aux menaces et faites adopter la loi sur l’interruption volontaire de grossesse qui dépénalise l’avortement et offre aux femmes un droit supplémentaire à disposer de leur corps.

Sans nommer vos nombreux titres prestigieux à la tête de ministères, d’institutions de l’Etat, du parlement européen, de partis ou de la Fondation de la Shoah; sans lister le nombre d’élections que vous remporterez; nous pouvons néanmoins, dans tous les cas, vous nommer résistante politicienne en accédant tour à tour aux victoires sans jamais accepter de vous fourvoyer pour les obtenir.

Le philosophe Bernard-Henry Levy vous décrivait aussi comme étant « l’Européenne qui, avec Primo Levi, nous a enseigné à ne pas céder sur le devoir de mémoire. »

Combien de prix, combien de distinctions allez vous refuser ou recevoir, jusqu’à ceux, illustres, d’Académicienne, où vous irez jusqu’à graver sur votre épée votre matricule mortuaire pour perpétrer ce devoir de mémoire viscéral et qui fera de vous une Immortelle, ainsi que celui de grand officier de l’ordre national de la Légion d’honneur ? Vous serez même la « femme préférée des Français » en 2010!

Vous définissiez la mort comme un « état instantané, sans passé ni avenir, indispensable à l’éternité ».

Aujourd’hui, à l’heure où vous retournez vers ceux qui vous ont donné la vie, riche d’avoir honoré celle qui vous a été laissée, vous êtes notre passé, notre inspiration pour les valeurs à défendre dans l’avenir du monde futur, et resterez, pour l’éternité, dans la mémoire de l’humanité.

Vous vous ajoutez désormais à la longue liste de génies et grands hommes et femmes de notre communauté à avoir changé le monde, et nous gardons cette fierté comme modèle pour nos vies.

Un immense et éternel merci très chère Simone.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s