“How I met an Israeli Student”

Publié le Mis à jour le

Non ça n’est pas le titre d’une nouvelle série mais presque….

Pour sa 5ème année consécutive, l’UEJF lance du 13 mars au 19 mars 2017 son opération annuelle « Avoir 20 en Israël, c’est quoi ? » en accueillant dans les plus grandes universités de France, une délégation de dix étudiants israéliens venant de tout horizon.
Le choix de cette date n’a pas été fait au hasard puisqu’elle coïncide avec celle qu’a choisi le BDS pour sa semaine de l’« Israeli Apartheid Week » où nombreux de leurs militants n’hésitent pas à appeler au boycott et à la haine envers Israël.
L’objectif de ce road trip universitaire et d’aller à la rencontre de la jeunesse étudiante française multiculturelle, juive et non juive, afin de casser les préjugés honteux et falsifiés des activistes du mouvement BDS.

Cette opération permet concrètement de donner un grand coup de pied pédagogique aux fantasmes idéologiques du BDS qui sont trop souvent distillés au sein de nos enceintes universitaires françaises dans le but de semer la confusion dans l’esprit de nos jeunes et attiser la haine.

C’est à l’Université Paris IX Dauphine, en passant par Créteil, la Sorbonne, Tolbiac, Lyon, que des centaines d’étudiants se sont pressés d’aller à la rencontre de Batsheva, Elior, Noémie, Benjamin, Shani, Adi, Yigal, Yosef et Emmanuel.

Ils racontent leur quotidien de jeunes, d’étudiants, leurs galères, leurs joies, ils partagent leur culture, les problèmes de société, et expliquent la complexité d’Israël en tentant de démontrer que le conflit de la région n’est pas aussi binaire que cela. Ils doivent souvent apporter des réponses aux nombreux clichés liés au sionisme souvent présenté par le BDS comme une forme de terrorisme.

Les échanges un peu froids et tendus du début se finissent toujours par des sourires chaleureux, des accolades, des selfies fraternels, des réponses claires apportées aux nombreuses interrogations et un partage de mot en hébreu comme le célèbre « Je t’aime » universel (Ani Oev Ota / Ani Oevet Otah) !
De discussions en discussions, de partage de Bamba en partage de Hummus, ce sont plutôt des points communs qui ressortent à la place des différences.

Cette tournée universitaire se clôturera par un Shabbat avec la jeunesse étudiante parisienne du 17 au 18 Mars.

Le Collectif Haverim souhaite à nos jeunes étudiants israéliens un bon retour !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s