Ma dernière séance – Hommage d’une patiente de la psychanalyste Elsa Cayat

Publié le Mis à jour le

elsa

« Elsa Cayat était ma psychanalyste, la femme que j’ai le plus admirée, aimée par sa grande intelligence et sa générosité.

Je n’exagère pas si je dis qu’elle m’a sauvée. Dans les moments les plus désespérés, elle m’a donné les mots pour me redresser pour ne jamais m’incliner, jamais baisser les bras.

Dans son œil brillaient les petites lumières de pertinence et ensemble nous jouions avec les mots.

Quand j’ai entendu son nom prononcé sur France Inter je n’ai pas voulu entendre. Elle m’aurait dit « il n’y a pas de mal entendu mais des mal entendants »

Je suis meurtrie parce que je ne peux admettre que la bêtise sortie de la kalachnikov nous l’a prise.

Les armes ont eu raison des mots, de ses mots dont elle aimait la profondeur.

La seule femme de l’équipe de rédaction entend-on mais une grande dame, femme de lettres, femme de cœur et femme d’esprit exceptionnelle.

J’appelle les dieux des airs, de la nature à me faire entendre qu’elle n’est pas morte parce qu’elle était juive.

 Je serai à ses obsèques demain pour un au revoir, ma dernière séance.

 D.T.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s