Conflit Israélo-Arabe : Et si on posait un autre regard ?

Publié le Mis à jour le

Certains semblent étonnés de la réconciliation attendue entre le Hamas et le Fatah. Pourtant, on ne répétera jamais assez qu’il s’agit des deux faces d’une même pièce, celle du « mouvement national palestinien » initié par le Mufti Amin al-Husseini dont les accointances avec le nazisme sont connues de tous.

Aucune paix n’est possible avec ceux qui pratiquent le terrorisme et qui ont pour seul projet de détruire l’État juif. Aucun accord ne sera viable avec les tenants –qu’ils soient laïcs ou islamistes- d’une culture qui érige en héros les « martyrs » morts pour le djihad.1157427

Après l’échec retentissant mais prévisible des pourparlers de paix, le temps est venu pour Israël de prendre son destin en main en optant pour des mesures unilatérales. Et si on s’inspirait du « Plan de paix Elon » ? Ce dernier consiste à concrétiser de la façon la plus juste qu’il soit la solution de « deux États pour deux peuples », c’est-à-dire la Jordanie et Israël , en achevant -sur la base du volontariat- l’échange de populations qui a débuté il y a plusieurs décennies.

Les régions de Judée et de Samarie seront alors annexées par Israël tandis que les arabes pourront bénéficier des aides nécessaires pour leur intégration complète en Jordanie dont la population est déjà composée d’une large majorité d’arabes palestiniens. Le plan propose à ceux qui préfèrent rester sur place d’obtenir le statut de résident permanent.

Rappelons que si un arabe ne peut être considéré comme un colon en Arabie, la place légitime d’un juif est en Judée. L’histoire n’est pas seulement têtue, elle reste imperméable aux manipulations, à la propagande et aux falsifications. Le berceau de la population juive est à l’ouest du Moyen-Orient tandis que celui des arabes est à l’est.

Mais c’est bien parce que nous sommes sincères dans notre volonté de parvenir un jour à la paix que nous avons déjà cédé la majeure partie du territoire historique de la Palestine dont près de 80% est sous souveraineté arabe à l’heure actuelle. Le partage de la Terre a donc déjà eu lieu.

C’est maintenant au tour du monde musulman de reconnaître l’existence et la légitimité d’Israël en tant qu’État juif. Le jour où les nations voisines d’Israël seront en mesure d’effectuer une telle démarche et que celles-ci présenteront leurs excuses au peuple israélien pour les décennies de guerre qu’elles lui ont imposées alors le règlement du conflit israélo-arabe ne sera plus une utopie.

tel-aviv-sky Ce jour-là, l’État d’Israël sera en mesure de contribuer activement au développement économique, scientifique et social de la région. Mais pour concrétiser un tel projet, nous avons besoin de partenaires qui partagent les valeurs universelles de paix et d’acceptation de l’autre qui caractérisent toute démocratie. Il faut dire que la communauté internationale a une responsabilité non-négligeable dans les séismes qui secouent le Moyen-Orient et dont l’épicentre n’est certainement pas alimenté par des constructions d’immeubles à Ariel ou Jérusalem mais bien par l’intolérance, la banalisation de la violence, l’apologie du djihad et l’absence de démocratie qui caractérisent sans exception toutes les sociétés arabes du Moyen-Orient.

Le temps est venu pour les dirigeants et les diplomates de l’Etat d’Israël de rappeler ces quelques vérités. Il en va de notre responsabilité face à l’Histoire.

YL

Une réflexion au sujet de « Conflit Israélo-Arabe : Et si on posait un autre regard ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s